Pourquoi devons-nous manger ?

Loi éternelle de la survie,

« Manger et ne pas être mangé »

Nous devons manger afin de trouver les molécules nécessaires au bon fonctionnement de chaque mécanisme (par exemple si on n’absorbe pas de vitamine C alors, le corps développe le scorbut). Mais il faut aussi pouvoir lutter contre les virus, bactéries, cancers (= ne pas se faire manger). A tout instant de notre vie, nous devons lutter pour survivre.

La digestion est un travail à la chaîne où le résultat final dépend du maillon le plus faible. Certains systèmes s’expliquent mieux (ex : douleurs gastriques) que d’autres (ex : un foie et un intestin parlent peu). Le tractus gastro-intestinal sert à dégrader les aliments en petites molécules nutritives, absorber ces molécules nutritives et empêcher la prolifération de microorganismes, macromolécules et composés toxiques. Le goût des aliments mâchés dans la bouche prévient le tube digestif de sa composition (ex : si on consomme un aliment gras, on produira de la lipase, une enzyme qui réduit les triglycérides (graisses) en acides gras.

Le stress est indispensable à la vie car il est une réponse au danger. Les mammifères connaissent le stress (les reptiles non, c’est pourquoi ils se faisaient attaquer rapidement !) face au stress nous avons deux possibilités : soit la fuite, soit le combat. Cette énergie fournie par le stress doit être éliminée. Celui qui fuit l’éliminera sans problèmes, celui qui combat va donc parasiter... son tube digestif malheureusement !!! Et voilà l’ulcère gastrique, colon spastique etc...

Donc, notre tube digestif est une poubelle de nos émonctoires psychologiques. On peut considérer qu’il n’existe pas de bonne santé sans bonne digestion.

PAS DE SANTE SANS BONNE DIGESTION


Les étapes de la digestion

1. La mastication

Il faut apprendre à mâcher !!!
Nous avons reçu des dents pour nous en servir !! Les incisives pour arracher, les prémolaires et les molaires pour mâcher. Nous devons en moyenne mâcher 15x chaque bouchée de nourriture !! La biodisponibilité d’un aliment dépend entièrement de notre capacité à bien mâcher. On estime pouvoir diminuer de 60% tous type de pathologie si on réapprenait à mâcher !!!!

Une molécule non mâchée est envoyée dans l’estomac, (qui ne saura jamais récupérer la non-fragmentation qui devait se passer dans la bouche) puis dans l’intestin.

Et là, commencent les misères !! Nous verrons plus loin le Leaky gut syndrome. La mastication est un automatisme qu’il faut apprendre pendant 3 mois. Croyez-moi , réapprenez à mâcher , votre santé en dépend !!!!

2. L'estomac

L’estomac secrète la pepsine, une enzyme servant à détruire les aliments protéinés mais il sécrète également de l’ HCl (acide chlorhydrique). Dès lors, vous comprendrez que si la nourriture est mal mastiquée, la production d’acide (dans l’estomac) ne suffira pas à fractionner le bol alimentaire. De même, si nous prenons un médicament antiacide, nous détruisons moins les aliments, ajoutez-y la non-mastication à l’origine et nous provoquons volontairement une accentuation des troubles intestinaux (ex : ballonnements, lourdeurs, etc.…). Le ballonnement intestinal n’est que le reflet du festin organisé par nos mauvaises bactéries (présentent normalement en équilibre avec les bonnes bactéries) face à l’orgie de recevoir des molécules non digérées.

Ces mauvaises bactéries sont nourries en excès et se multiplient à cœur joie. On pourrait abolir bon nombre de pathologies (ex : eczéma, psoriasis, maladies chroniques etc.….), si seulement on prenait conscience de ce problème. Alors, pensez-y.


Mastiquez et mangez lentement


Pour l’anecdote, regardez à quelle vitesse vos voisins de table vident leur assiette, on dirait que vous allez la leur voler !!!

3. L'intestin

L’intestin reçoit les secrétions des précieuses enzymes du foie et pancréas nécessaires à la digestion (l’estomac également). Sachez que l’intestin nécessite une molécule (PGI2) pour secréter le mucus de protection. Cette molécule (PGI2) est arrêtée par la prise de médicament anti-inflammatoire. Dés lors, soyez conscients qu’il vaut mieux peut-être mieux soigner l’inflammation par l’alimentation correcte plutôt qu’avaler des médicaments !

Les plus grands destructeurs de la muqueuse intestinale sont :

- l’alcool
- les antibiotiques
- les anti-inflammatoires

Pensez-y !!!

L’intestin se trouve devant une dualité fonctionnelle : absorber les aliments et arrêter les toxines et microorganismes.

80% des cellules du système immunitaire (c/les maladies) sont déployées le long de l’intestin. D’où l’intérêt majeur d’avoir un intestin en « parfait » état. La désinsertion des cellules intestinales et le passage des molécules non désirées s’appelle : le leaky gut syndrome.

Leaky gut syndrome :

Probablement la cause principale de la majorité des maladies chroniques

Est défini comme une disjonction des cellules intestinales avec dépolarisation des cellules. En termes simples, c’est un intestin poreux (une vraie passoire).

Le premier organe qui souffrira de ce Leaky gut syndrome, c’est le foie car il verra arriver des quantités massives de « toxines ». Ce stress peut conduire à un état inflammatoire systématique.

Les conséquences du Leaky gut sont:

- asthénie (fatigue profonde)
- allergies (pollen, intolérances aux oeufs, lait, gluten, etc.)
- eczémas
- maladies auto-immunes (lupus, thyroïde, etc.)
- maladies du foie
- maladies immunodégénératives (alzheimer, sclérose en plaque) - intestin irritable
- cancers
- dysimmunité ((immunité non adéquate)
- ...

Le rôle du foie est primordial dans ce leaky gut, c’est pourquoi le médecin vérifiera la fonction hépatique dans la prise de sang avant de vous prescrire un programme alimentaire car il est évident qu’un minimum est requis afin d’absorber correctement ce que l’on mange (cfr : interrogation du patient, prise de sang, etc.) Le rôle du pré et pro biotique est impératif dans le rétablissement d’une flore intestinale équilibrée.

 

 
© Copyright 2012 - Medical Diet Center