L'inexorable effet yoyo des régimes

Eh oui nous avons tous et toutes déjà suivi le dernier régime à la mode mais depuis de longues années celui qui reste le meilleur et le plus sûr pour votre corps reste la diète protéinée, à condition bien sûr qu'elle soit appliquée comme il se doit !

Revenons aux origines ;  le professeur Blackburn avait déjà découvert ce système en 1973 ! Mais la qualité des protéines et la supplémentation n'étaient malheureusement pas encore au point ce qui a provoqué des remous sur le danger de pratiquer la diète.

A ce jour, aucun article médical ne peut prouver que ce type de régime provoquerait des problèmes rénaux, cardiaques etc… tout au contraire puisqu'il protège la masse musculaire jusqu'à 98% ! Aucun autre type de régime ne peut affirmer avoir un score aussi protecteur sur la masse musculaire. Bien sûr je ne le dirai pas assez, il faut suivre le programme tel qu'il est avec la supplémentation, des protéines de haute qualité et contrôlées pour leur pureté par le ministère de la santé. Il faut savoir que la protéine est une chaîne d’acides aminés très sensibles à la chaleur. La dénaturation de celles-ci est très vite acquise et détruit tout pouvoir nutritionnel.

Tout ceci explique que vous trouverez des protéines à bas prix mais sont-elles contrôlées ? Votre santé est en jeu et ne faite jamais un régime au dépend de votre santé !

Qu'entend-t-on par « métabolisme basal »?

Le métabolisme basal est la quantité de calories brûlées pour un organisme au repos (ex: quand vous dormez, les organes continuent à fonctionner, autre exemple : même si vous me lisez, votre cœur pompe, votre foie filtre, vos poumons respirent etc...). Ce métabolisme basal est directement lié au rapport entre notre poids de muscle et poids de graisse. Nos muscles sont nos radiateurs  et la graisse, l'isolant thermique (et encore plus nous verrons plus loin). Plus il y a de radiateurs actifs  et moins il y a d'isolant, plus la facture en fuel de notre corps chauffé à température constante (on oublie souvent cela !) est élevée. Donc un corps mou au toucher va consommer moins de fuel que un corps musclé (palpez-vous au niveau des bras, si c'est mou ce sera plus difficile à maigrir que si c'est dur). Conclusion: au plus le corps est mou au plus vous aurez dur à maigrir! De là l'intérêt de bouger, marchez tous les jours 30min d'un bon pas et vous augmenterez votre masse musculaire et donc vous maigrirez plus vite !
Sport ou pas de sport ?

Le sport bien sûr est bénéfique pour notre corps, bien que Churchill avait comme devise « no sport ! » Ce qu'il faut savoir c'est que le sport doit être ludique (= détente, agréable) sinon on arrêtera vite et vous l'aurez compris rapidement là vient le danger… Exemple, je suis décidée à faire du fitness, moi je n'aime pas mais ma voisine m'incite à aller à tel ou tel nouveau complexe près de la maison. Je paie un abonnement de 6mois ou 1an comme cela je suis certaine d'y aller (...)

Après 2mois, la voisine est malade, il fait froid, il pleut enfin, toutes les excuses pour arrêter sont bonnes car ma motivation est à zéro! Que j'arrête soit mais ce que je n'avais pas compris: j'ai augmenté ma masse musculaire puis j'arrête, oh horreur ! Je reprends du poids à vitesse rapide bien sûr sans rien changer à mon alimentation en plus, je suis désespérée et plonge sur n'importe quel régime bidon !

Conclusion, faire du sport oui si j'aime, sinon non. Bougez et je pense que marcher c'est aussi déstressant ! Garez la voiture plus loin et non juste en face du supermarché, prenez les escaliers et non l’ascenseur et même si j'habite au 12ème étage, ascenseur jusqu'au 7ème puis escaliers! Bougez croyez-moi !!!

Je grossis juste en regardant un gâteau, c’est possible?

Eh oui, malheureusement c'est bien vrai !

Le stress est bon pour la santé en aigu mais pas en chronique !!! Or si on est en régime la vue d'un gâteau provoque un stress beaucoup plus grand que si je ne fais pas régime. Pour vous expliquer pourquoi vous grossissez en regardant le gâteau je vais devoir vous expliquer cela via le biais d'une autre histoire simple à comprendre.

Revenons à la préhistoire lorsque le stress ne se présentait que si en se baladant dans la nature subitement vous vous trouviez devant un lion.

Bon ce n'est pas vraiment votre ami (je crois) donc il ne vous reste plus que 2 solutions : fight or flight comme disent les anglophones, c'est-à-dire : combattre ou fuir ! Bien sûr dans les 2 cas il nous faut libérer beaucoup d'énergie (glucose+++) car soit vous courrez (et bien plus vite qu'au concours d'athlétisme!) soit vous combattez (avec beaucoup de forces) donc votre organisme en une fraction de seconde a compris : il libère beaucoup de glucose (sucre, énergie).

A cette époque, il était évident que le lion ne venait pas boire une tasse de thé avec vous et donc nous combattions ou nous fuyons. Revenons dès à présent à aujourd'hui : petit exemple : vous arrivez au travail, tout gai, et votre patron s'est levé du pied gauche. Il vous réprimande sur des dossiers où vous avez bien tout préparé mais il va de soi qu’il vous énerve. Qu'avez-vous comme solution pour employer ce glucose (sucre) qui a été relargué dans votre corps suite au stress ?  En fait on devrait soit courir et fuir pour évacuer l'énergie, soit étrangler le patron (chose non permise bien sûr !) donc ne sachant ni courir  ni passer à l'acte, nous restons avec ce glucose (sucre) dans le sang. Le glucose élevé dans le sang est très nocif pour notre corps donc notre cerveau envoie un ordre au pancréas : largue-moi de l'insuline (hormone qui fait baisser le taux de glucose sanguin) pour évacuer ce glucose et vite ! Et là c'est le drame car la fonction primaire de l'insuline est le stockage (sous forme de graisses bien sûr  car c'est le meilleur rendement : 1kg graisse= 9000calories) et ensuite la seconde fonction de l'insuline c'et diminuer le taux de glycémie (de sucre dans le sang).

Voilà comment on peut prendre des kilos simplement en regardant un gâteau si on est stressé devant ce beau gâteau !

Conclusion : pas de frustrations pendant un régime !!!

Pourquoi je grossis plus après chaque régime?

Tout simplement parce que si on ne protège pas assez la masse musculaire pendant un régime avec un apport suffisant en protéines, la perte de poids ne sera pas uniquement une perte de masse graisseuse mais également une perte de masse musculaire. Le muscle étant notre « chaudière interne » (c’est lui qui consomme les calories) pour la même quantité de nourriture ingérée qu’auparavant (je parle bien sûr en valeur calorique totale) on grossira plus vite car malheureusement notre organisme ne connait qu'une seule loi : ' rien ne se perd, tout se stocke !' N'oubliez jamais que nous avons été faits pour stocker car seuls les individus capables de stocker survivaient ! Mais la disette est loin derrière nous car nous vivons à une époque de surabondance alimentaire…

Comment éviter l'effet yoyo?

Tout d'abord la motivation doit être maximale ! Ne commencez pas un régime contre votre volonté ! Il faut être conscient qu’il faudra changer en profondeur ses habitudes alimentaires. Il faut également se bouger régulièrement ( 30min de marche/jour au minimum ou autre sport, saviez-vous que  100m de natation équivalent à 400m de course à pied),
Soyez consciencieux et appliquez à la lettre toutes les recommandations liées à votre programme alimentaire. Ne « sautez » pas de repas ou de collations, prenez la complémentation en vitamines et minéraux qui vous aura été prescrite.

Le régime doit être divisé en 3 étapes aussi importante les unes que les autres : la perte de poids, la stabilisation, et la plus importante : changer ses habitudes alimentaires à long terme + surveiller son poids (balance).  Il serait dérisoire de penser qu’une fois les kilos perdus, c'est acquis !

En effet l'étape la plus difficile est le maintien du poids ! La patience est de rigueur et ne soyez pas trop sévères avec vous-mêmes ! Avez-vous appris à marcher en 1jour? Il vous a fallu tomber et vous relever des centaines de fois avant de savoir marcher parfaitement! Certains marchent plus vite que d’autres mais tous réussissent !!! Patience!!!! Si vous réussissez à maintenir votre poids après plusieurs essais, il n'y a pas de honte ! Au contraire, bravo ! Vous persévérez !!! C’est une belle preuve de caractère ! Faites seulement attention aux régimes miracles, il en existe tellement ! Il est évident que la diète protéinée est un super système d'amaigrissement si elle est pratiquée intelligemment !!!

Ne négligez  aucun point qui soit inscrit sur les feuilles de phases et n'oubliez pas la complémentation obligatoire, tout a été parfaitement étudié pour réussir à maigrir sans effet négatif sur votre santé ! Les phases appliquées à peu près seront un désastre! Delà les critiques sur les diètes protéinées !!! Ils ont raison, il nous faut des protéines de qualité, des compléments bien étudié pour la phase, un but de stabilisation et surtout une perte correcte de masse grasse et pas de muscle !!!

L'obésité, quel traitement ?

On a évidemment actuellement l'embarras du choix .....La publicité fait son effet! Les magazines proposent des centaines de régimes (tous d'ailleurs si bien connus de tous et toutes !). Mais existe-t'il un régime miracle ??? Le miracle serait de vous proposer une technique sans contraintes, permettant une perte de poids rapide (de graisse uniquement bien sûr !) sans reprise rapide ! Je vais vous décevoir mais il n'en existe pas !

Que l'on parle d'anneau gastrique (où les patients deviennent très créatifs et donc après un certain temps se dirigent vers les puddings, les gâteaux, la glace etc ... résultat final : prise de petites quantités de nourriture, d'aucune valeur nutritionnelle en plus!, avec un quota final de calories énorme donc prise de poids!), je n'ai pas dit qu’il y avait 100% de « raté » avec l’anneau gastrique mais même s’il s’agit d’une technique très prometteuse le pourcentage de réussite à long terme est faible! (à court terme super résultat ! maisà 5ans...).

Une autre technique est le shunt, appelé aussi le « bypass », on coupe une partie de l’estomac et on relie la partie restante à la dernière portion de l'intestin, alors là c'est certain, non seulement vous ne savez plus manger grand-chose, mais en le peu de nourriture ingérée n’est pas absorbée par l’intestin! Pensez aux vitamines, micro éléments, protéines, glucides, lipides (dont un minimum de tout est impératif pour la survie correcte de notre corps !), conclusion : perte de poids mais fatigue extrême !!! Avec décès prématuré par carences... est-ce la solution? Faut-il vraiment se mutiler pour maigrir????

Le ballon intra gastrique, autre technique, ne donnant que de maigres résultats  avec souvent beaucoup de nausées et vomissements, donc qualité de vie ???  Toutes ces techniques ne sont pas dénuées de risques, n'oubliez pas que l'on a qu'un capital santé et que l'on achète pas sa santé, on l'entretient !

Alors la place du régime protéiné??

Il  a certainement sa place et sur la première marche du podium, à condition évidemment qu'il soit pratiqué consciencieusement avec des protéines de qualité, une supplémentation en accord avec chaque phase, et une stabilisation primordiale ! Et à la fin le suivi au long terme à ne pas négliger ! Je ne le répèterai jamais assez, soyez rigoureux dans les phases, suivez tout à la lettre !!!!!

Comment une phase a-t'elle été conçue?

Vous lisez les différentes phases mais ce que je voudrais c'est que vous compreniez le pourquoi de chaque ligne écrite ! En effet, il y a 15ans, date à laquelle j'ai commencé à prescrire la diète, les phases étaient faites de listes de légumes, viandes, condiments etc… très très basiques. En fait je me suis toujours dit que ce n'était certainement pas un nutritionniste qui avait composé ces feuilles de phases ! Les différentes listes de légumes, viandes et extras que nous vous présentons sur les phases sont très élargies et le comble c'est que l'on maigrit tout aussi vite qu'avant ! En plus tout a été étudié pour ne provoquer aucune carence ! Les bonnes graisses sont présentes (omégas 3, peu de trans, juste ce qu’il faut d'omégas 6, d'omégas 9, pas trop de saturés etc....) et surtout pas trop d'acide palmitique. Alors c'est quoi cet acide palmitique ?

L'acide palmitique :

Acide gras saturé se trouvant surtout dans : biscuits, biscottes, pain de mie, céréales du petit déjeuner, barres chocolatées (friandises de 16h sans citer de marques..), plats préparés (frais ou surgelés), viande bovine, beurre, lait, fromage,  salami, pâté, lard, rillettes, boudin etc...

Cet acide palmitique a le pouvoir d'augmenter l'appétit pendant  3jours !!! (Article médical reconnu écrit dans le journal clin.  Invest; Août 2009), augmente également l'inflammation (via IKK) et le taux de LDL oxydés (= mauvais cholestérol qui colle sur les artères  provoquant, thrombose, infarctus du myocarde, artériosclérose etc...).

Lors de la consommation d’acide palmitique, celui-ci monte rapidement au cerveau. Ensuite, il « brouille » les signaux que le cerveau envoie normalement au système digestif pour réguler la faim. Conclusion : on a toujours de plus en plus faim ! Pas de satiété! En fait, l'acide palmitique réduit la capacité de la leptine (hormone de satiété) et de l'insuline à émettre des signaux de satiété jusqu'à 3jours après avoir consommé le repas riche en acides gras saturés.

Cela provoque ensuite une résistance à l'insuline, les symptômes de syndrome métabolique (cfr texte syndrome métabolique pour la définition), un facteur de risque de diabète de type 2. (Appelé anciennement : diabète non insulinodépendant, ou diabète de la personne âgée).

 

© Copyright 2010 - Medical Diet Center